Notre actualités

Réussite éducative, sortie du confinement

En ce début d’été, le confinement est levé mais il continue de produire des effets néfastes chez un certain nombre de jeunes : régression de leur socialisation, traumatisme consécutif à une violence dont ils ont été témoins ou victimes, sentiment d’enfermement et besoin d’activités de plein air hors du quartier.

La Jeunesse au Plein Air du Rhône et de la Métropole de Lyon (JPA 69ML) a donc décidé d’étendre à leur intention son dispositif « Partir en colo pour grandir et mieux apprendre ». En coordination avec les équipes des établissements scolaires, il permet à des jeunes en difficulté scolaire de participer en été à un séjour en colonie de vacances. Les jeunes bénéficiaires ont une difficulté à se mettre en projet, à y maintenir leurs efforts ou manquent de loisirs éducatifs.

Les deux entrées cohabiteront donc cet été. La JPA veille à l’égal accès des filles et des garçons, comme elle veille aussi à la mixité sociale et à l’association des familles à la démarche.

Sur ces deux volets, la JPA a reçu le soutien financier de la Ville de Lyon (5000 €) et de la Métropole (14 000€). De son côté, elle apporte 14 300 €.

Elle peut ainsi proposer 70 séjours à un coût très réduit (6€ par jour le plus souvent). Cela permet aux familles en difficulté financière d’exercer leur rôle éducatif et de juger du bénéfice des colos pour leur enfant avant toute autre considération.

Les jeunes bénéficiaires sont identifiés par les Assistantes Sociales de la Métropole pour le volet « déconfinement », et par celles de l’Education Nationale et de la Ville de Lyon pour le volet « Réussite éducative ». Les colos se dérouleront dans les régions AURA ou PACA. Elles sont organisées par la FOL et l’AROEVEN, organisateurs laïques de séjours de vacances.

En 2019, la Jeunesse au Plein Air a mis en place ce dispositif sur ses fonds propres et avec l’aide de la Ville de Lyon pour ses écoles. L’expérience a montré que les jeunes revenaient avec une plus grande confiance dans leur capacité de réussite et que leurs familles faisaient davantage confiance à l’école.

Les colonies de vacances sont avant tout synonymes de « joie de vivre », de découvertes et de rencontres. Elles sont aussi des lieux privilégiés d’émancipation, de socialisation, de découvertes et d’échanges, complémentaires de l’Ecole et de la famille. Elles permettent aux enfants et aux jeunes d’expérimenter le vivre-ensemble et la mobilité, participant ainsi à la construction de l’adulte et du citoyen de demain. Elles permettent la reconnexion à la nature et l’éducation à la protection de l’environnement.

Elles ont une place irremplaçable dans l’éducation des jeunes et l’exercice de leur droit aux vacances et aux loisirs, reconnu par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Rappelons que la récente étude de l’OVLEJ et du CREDOC a montré que ce ne sont plus 3 millions mais 4,4 millions de jeunes de notre pays qui en sont aujourd’hui exclu-e-s.

CEMEA

L’Assemblée Générale des CEMEA a  choisi son nouveau Président : Philippe Meirieu, philosophe de formation, docteur es lettres (Sciences de l’éducation), professeur honoraire de l’université Lumière Lyon II.

Compagnon de route des Ceméa depuis de longtemps, il s’y est fortement engagé ces dernières années. Son triple engagement pour l’Éducation nouvelle, l’Éducation populaire et l’éducation active sont au cœur de son projet.

Lors de cette AG, Philippe Meirieu a participé à une émission de webradio avec Jean Luc Cazaillon, directeur général des Ceméa, Geoffroy Carly, vice-président de la Fédération internationale des Ceméa et Séverine Romé vice-présidente des Ceméa.

Les colos seront autorisées cet été

Le Premier Ministre a annoncé que les colonies de vacances et les camps de plein air seront autorisés cet été sur tout le territoire national. Un protocole sanitaire strict s’appliquera. Il sera publié la semaine prochaine.

La JPA a participé à son élaboration auprès de la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative (DJEPVA) du ministère de l’Education Nationale. Il sera applicable pour tous les séjours qui auront lieu cet été à partir du mois de juillet. Il sera adapté et évolutif en fonction de cette situation.

Dans le projet de protocole, les questions et points suivants sont abordés : nombre de mineurs et lieux d’accueil, locaux et conditions d’hébergement, mesures de protection, blanchissage, organisation des activités, activités physiques et sportives, transports, suivi sanitaire, restauration, conduite à tenir lors d’une suspicion ou d’un cas avéré de covid-19 dans un Accueil Collectif de Mineurs (ACM), rôle des préfets de département et des services déconcentrés.

Protocole sanitaire pour les colos de l’été 2020

La JPA participe, avec la DJEPVA (Direction à la Jeunesse, à l’Education Populaire et à la Vie Associative du ministère de l’Education Nationale), à l’élaboration du projet de « Protocole sanitaire » dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus. Il sera applicable pour tous les séjours qui devraient avoir lieu cet été, à partir du mois de juillet, si les conditions de la situation épidémiologique le permettent. Bien entendu, le protocole sera adapté et évolutif en fonction de cette situation.

Dans le projet de protocole, les questions et points suivants sont abordés : nombre de mineurs et lieux d’accueil, locaux et conditions d’hébergement, mesures de protection, blanchissage, organisation des activités, activités physiques et sportives, transports, suivi sanitaire, restauration, conduite à tenir lors d’une suspicion ou d’un cas avéré de covid-19 dans un ACM, rôle des préfets de département et des services déconcentrés.

Gestes barrières et colonies de vacances

La JPA demande l'aide de l'Etat pour les colonies de vacances qui coûteront plus cher

L’application des gestes barrières dans les colonies de vacances cet été devrait engendrer des surcoûts. « Au minimum entre 10 et 15% », estime ce samedi sur franceinfo Anne Carayon. La directrice générale de l’association Jeunesse au Plein Air (JPA) demande l’aide de l’Etat pour ne « pas répercuter ce surcoût auprès des familles ».

Déconfinement

Après la jeunesse confinée, la jeunesse au plein air !

Pour notre cohésion sociale, le déconfinement est une phase au moins aussi cruciale que le confinement. Restituer aux citoyens leurs libertés mises entre parenthèses est nécessaire mais insuffisant. Il s’agit aussi de réparer les effets délétères du confinement.
La jeunesse en a particulièrement souffert dans ses besoins d’activité et de socialisation. Certains jeunes ont même subi des violences ou en ont été témoins.
Avec ses partenaires publics, la Jeunesse au Plein Air du Rhône et de la Métropole de Lyon construit des solutions à son intention.

Lettre ouverte aux Ministres de l’Education Nationale et de la Jeunesse

Lettre ouverte
aux Ministres de l'Education Nationale
et de la Jeunesse

Complémentaires de l’école et de la famille, Complémentaires de l’école et de la famille, participent à la socialisation des enfants et des jeunes et à leur épanouissement personnel. En particulier cette année, ils constituent un des moyens de lutter contre les effets néfastes du confinement et seront des lieux privilégiés pour apprendre à agir ensemble dans le respect des gestes barrières. 

La Jeunesse au Plein Air (JPA) écrit au Ministre de l’Education de l’Education et de la Jeunesse et à son Secrétaire d’Etat pour leur demander des engagements forts et concrets en ce sens.

Quelles vacances d’été 2020 pour les jeunes ?

Quelles vacances d'été 2020 pour les jeunes ?

Vous avez des enfants âgés entre 6 et 17 ans ? Nous aimerions que vous participiez à notre enquête.

Le dé-confinement se rapproche, tout comme les vacances d’été.

En cette période si particulière, l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes souhaite savoir comment vous anticipez les vacances de vos enfants, tout particulièrement par rapport aux espaces collectifs.

L’enquête ne vous prendra que quelques minutes et les réponses sont totalement anonymes.

Semaine de la solidarité 2020

Semaine de la Solidarité 2020

Dans le cadre du lancement de sa campagne annuelle de solidarité, la Jeunesse au Plein Air (JPA) propose aux classes de CM1-CM2 une exposition sur le droit aux vacances des enfants et des jeunes.

Une expo des Editions du Moutard intitulée « L’égalité parlons-en » ouvre le parcours et permet aux élèves de s’interroger sur leurs droits et de repérer les inégalités d’accès à ceux-ci.

Puis, des élèves du collège Alain de St Fons témoignent de ce que la colo qu’elles ont réalisée cet été leur a apporté.

Un diaporama retraçant l’histoire du droit des jeunes aux vacances et l’action de JPA pour le faire reconnaître achève le parcours.

Tout au long de celui-ci, les élèves disposent d’un support écrit qui leur permet de visiter cette expo d’une manière active.

En parallèle, pour les adultes, plusieurs panneaux retracent l’histoire et les valeurs de la JPA. Une photo émouvante montre Edouard Herriot, alors maire de Lyon et Président de la JPA, se mettre à la hauteur des enfants pour discuter d’égal à égal avec eux à l’occasion du lancement de la campagne de solidarité. C’était en 1952 !

Aller au contenu principal